Catalogue > Recherche : CLERMONT

Orkhestra International

KHAIRA ARBY

Timbuktu Tarab

  • CD
  • Musiques du Monde
  • 2013
  • Clermont
  • Réf. CLE 005
  • Code OCD/P
  • 17.50 € TTC
KHAIRA ARBY, Timbuktu Tarab
D'ascendance à la fois songhaï et berbère, KHAIRA ARBY fut dans sa jeunesse donnée en mariage à un homme qui lui refusait la carrière de chanteuse - le cas de beaucoup de femmes de sa condition -, et dut se consacrer exclusivement à sa famille. Mais la frustration était trop forte. Après son divorce elle rejoignit l'orchestre BADEMA NATIONAL du Mali, avant d'entamer une carrière solo au début des années 90. Forte tête, déterminée et libre, KHAIRA  se présente comme le porte-voix de la cause féminine. On l'invite régulièrement à l'assemblée des Nations Unies et elle est devenue la première femme à sortir un album sous son propre nom à Tombouctou. Depuis, la diva du Nord-Mali est chez elle une star d’envergure similaire à celle d'OUMOU SANGARE, adulée aux Etats-Unis hélas trop méconnue en France (du fait de la guerre, elle ne put honorer l'invitation du festival Babel Med à Marseille en 2012). Pourtant au top 25 des meilleurs disques maliens que divulgua récemment le magazine Songlines, cet album était passé inaperçu jusqu'ici. Encadrée d'un groupe au son plutôt “garage”, sa voix charrie le mystère inéluctable de Tombouctou et les aléas, même les plus tragiques, de son histoire récente.

KHAIRA ARBY

Gossip

  • CD
  • Musiques du Monde
  • 2015
  • Clermont
  • Réf. CLE 011
  • Code OCD/P
  • 17.50 € TTC
KHAIRA ARBY, Gossip
D'ascendance songhaï et berbère, KHAIRA ARBY fut, dans sa jeunesse, donnée en mariage à un homme qui s'opposait à ce qu'elle ait le statut de chanteuse - ce qui est hélas le cas de beaucoup de femmes au Mali -, et dut se consacrer prioritairement à sa famille. Mais la frustration était trop forte. Après son divorce et avant d'entamer une carrière solo (début des années 90), elle rejoignit l'orchestre BADEMA NATIONAL. Forte tête, déterminée et libre, KHAIRA est le porte-voix de la cause féminine. On l'invite régulièrement à l'assemblée des Nations-Unies et elle a été la première à signer un album sous un nom de femme à Tombouctou. Depuis, la diva du Nord-Mali est une star d'envergure similaire à celle d'OUMOU SANGARE, adulée aux Etats-Unis mais hélas méconnue en France. C'est au cours de tournées en Europe et en Amérique du Nord, de 2010 à 2012, que les principales chansons composant Gossip (soit commérages, traduction de “Tchini Tchini”) furent enregistrées. Certaines s'inspirent à chaud des tragédies les plus récentes ayant affecté le Mali.

LEILA GOBI

Leila

  • LP
  • Musiques du Monde
  • 2015
  • Clermont
  • Réf. CLE 01000
  • Code OCD/G x2
  • 22.00 € TTC
    10.00 € TTC
Depuis la petite école de Ménaka, ville qui l’a vue naître au Mali, LEILA GOBI surprit son entourage d'une voix extraordinaire. Très vite sa famille allait la décourager de faire carrière, inquiète de l'éloignement géographique les séparant de Bamako. Mais après avoir été la choriste de plusieurs orchestres, LEILA fonda son propre ensemble en 2010, en passe de devenir une star de toute l'Afrique sub-saharienne, tournant au Niger, au Burkina Faso, en Côte d'Ivoire, au Cameroun, en Guinée et au Sénégal. C'est aux Etats-Unis lors de la tournée “Festival au Desert - Caravan for Peace” en septembre 2013 que le label Clermont lui fit la faveur d'une première parution internationale. Deux des chansons présentées ici ont été enregistrées à New York, les six autres à Bamako.

LEILA GOBI

2017

  • CD
  • Musiques du Monde
  • 2017
  • Clermont
  • Réf. CLE 019
  • Code OCD/P
  • 17.50 € TTC
LEILA GOBI, 2017
LEILA WALET GOBI, chant / KHALIL M. TOURE, guitares / AMADOU DEMBELE, basse / ABDOURHAMANE SALAHA, calebasses, congas, percussions

A la petite école de Ménaka au Mali, LEILA GOBI surprit son entourage par un chant hors du commun. Sa famille entreprit aussitôt de la décourager de faire carrière, soucieuse de l'éloignement géographique séparant Ménaka de Bamako. Mais après avoir été la choriste de plusieurs orchestres, LEILA fonda, envers et contre tout, son propre ensemble, en passe de devenir une star dans toute l'Afrique sub-saharienne, tournant ensuite au Niger, au Burkina Faso, en Côte d'Ivoire, au Cameroun, en Guinée et au Sénégal. Son 2e disque a été enregistré au studio Hampathe Bah de Bamoko, overdubs et mixage ayant été effectués dans un 2e temps à Bamako, New York et Los Angeles. Planant au dessus d’afro-beats invitant à la transe cette autre voix du désert sub-saharien nous chavire le cœur.

LEILA GOBI

2017

  • LP
  • Musiques du Monde
  • 2017
  • Clermont
  • Réf. CLE 01900
  • Code OCD/G x2
  • 22.00 € TTC
LEILA GOBI, 2017
LEILA WALET GOBI, chant / KHALIL M. TOURE, guitares / AMADOU DEMBELE, basse / ABDOURHAMANE SALAHA, calebasses, congas, percussions

A la petite école de Ménaka au Mali, LEILA GOBI surprit son entourage par un chant hors du commun. Sa famille entreprit aussitôt de la décourager de faire carrière, soucieuse de l'éloignement géographique séparant Ménaka de Bamako. Mais après avoir été la choriste de plusieurs orchestres, LEILA fonda, envers et contre tout, son propre ensemble, en passe de devenir une star dans toute l'Afrique sub-saharienne, tournant ensuite au Niger, au Burkina Faso, en Côte d'Ivoire, au Cameroun, en Guinée et au Sénégal. Son 2e disque a été enregistré au studio Hampathe Bah de Bamoko, overdubs et mixage ayant été effectués dans un 2e temps à Bamako, New York et Los Angeles. Planant au dessus d’afro-beats invitant à la transe cette autre voix du désert sub-saharien nous chavire le cœur.


© Graphisme & développement S. Celotti